Translate

Présentation du village Orlovka

 

Lieu :

Le village d'Orlovka compte une centaine d'habitants et à 80 ans environ... Il se trouve au cœur de la province d'Omsk en Sibérie occidentale, à 2700 km de Moscou, 220 km au nord de la frontière Kazakh
Le village est situé à 45 km du chef lieu de « rayon' » (département) et à 150 km de la capitale provinciale - Omsk. Il est entouré de forêts et de champs où sont cultivés des céréales, principalement le blé.
Les premiers magasins de nourriture se trouvent à 5 km, l'essence à 45 km ; le village est desservi par bus 2 fois par jour pour Sargatskoye et Omsk.

Histoire :

         Avant l'arrivée des Russes au 18ème siècle, la région était parsemée de villages fondés par des peuplades kazakhs.

          Orlovka en revanche est un produit de l'Union soviétique et dépendait initialement d'un kolkhoze basé à 5 km, dans le village de Khoklovo. Les kolkhozes constituaient la plus petite entité administrative territoriale en Union Soviétique et regroupaient chacun plusieurs villages. Cette administration gérait aussi bien les questions agricoles que les autres domaines de la vie : retraites, vacances, activites culturelles...

          Le kolkhoze de Khokhlovo s'est écroulé en même temps que l'Union Soviétique il y a 20 ans et l'activité n'y a jamais vraiment repris depuis. Alors que la Russie envoie des satellites dans l'espace, les habitants d'Orlovka n'ont pas l'eau courante, ni magasin, ni travail...

Situation socio-economique :

          Une bonne partie de population a quitté les lieux et nombre de ceux qui restent boivent. Une poignée de familles tient cependant debout et assure une activité agricole de base avec l'élevage de vaches (lait et viande) essentiellement et des potagers pour la subsistence personnelle. Elles ne doivent cependant compter quasiment que sur elles-même, les aides de l'Etat étant pour la plupart inaccessibles ou symboliques. Ce dernier n'assume par ailleurs pas le rôle de tampon vis à vis des marchés et le cours du lait ou de la viande subissent les aleas des cours mondiaux en temps réel, c'est a dire de facon imprévisible.

         suite à la chute de l'Union soviétique, les terres agricoles ont été distribuées aux habitants. La plupart d'entre eux n'ayant pas les moyens techniques de faire fructifier leur parcelle, la louent en général à un "fermier". Ce dernier exploite les terres des habitants d'un ou plusieurs villages en échange d'une partie de sa production en nature, plus rarement en monnaie. A Orlovka l'association C.OR.E. travaille en partenariat avec Yuri Tarassenko, le seul fermier du village, seul employeur également, C.OR.E. exceptée.

          
La situation d'Orlovka est représentative d'une bonne partie des campagnes russes. Le village constitue par la même un lieu intéressant d'experimentation de développement dont les fruits pourront être partagés à d'autres lieux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire